croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Maintien de l'autonomie

Viktor : un coussin connecté qui vous veut du bien

9 décembre 2016

Viktor est un coussin connecté qui permet aux personnes en perte d’autonomie de garder le contact avec leurs proches. Conçu par Fingertips, il interagit avec les objets connectés présents dans la maison En plein essor, la domotique interpelle l’organisation du secteur médico-sociale mais aussi la société tout entière. Les robots peuvent-ils remplacer les relations humaines ?

Viktor est bien plus qu’un simple coussin 3.0 : c’est un véritable système de conciergerie intégré. Connecté en 3G ou en 4G, il peut être relié à l’écran de télévision du foyer pour accéder à un programme comme Skype, appeler un service d’urgence, accéder aux soins à distance, ou rester en contact avec ses proches. 

Ce coussin connecté a été conçu par la société Fingertips. Il est relié aux objets connectés de la maison et peut faire office de télécommande en communiquant avec les solutions e-santé de son propriétaire.

Encore peu commercialisé auprès des particuliers, Viktor s’inscrit dans le virage technologique emprunté par le secteur médico-social depuis plusieurs années. Doit-on craindre ou au contraire accompagner le développement des objets connectés et de la robotique auprès des personnes âgées et dépendantes ?

Particulièrement bien accueillis auprès de patients atteints d’Alzheimer ou de maladies neuro dégénératives, la robotique et les objets connectés peuvent améliorer les conditions du maintien à domicile. Des chercheurs s’interrogent cependant, sur la capacité d’empathie des robots, et plus largement sur la relation homme-machine.

L’attachement entre une personne dépendante et un robot s’apparente au lien affectif développé pour un animal. Mais peut-il remplacer totalement le lien émotionnel entretenu avec un aidant ou un soignant ? La machine peut-elle suppléer la solidarité familiale et nationale ?

Partager sur les réseaux sociaux