croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Santé du futur

Télémédecine : de l’expérimentation à la généralisation

9 décembre 2016

L’expérimentation de la télémédecine va être élargie à l’ensemble du territoire. C’est ce que prévoit le « budget » de la Sécurité sociale pour 2017. Mais la télémédecine a besoin d’un cadre économique et juridique stable, soulignent les professionnels et établissements de santé.

La télémédecine est à un tournant de son histoire. Pour le Pr Thierry Moulin, président de la Société française de télémédecine (SFT), les dernières mesures adoptées dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2017 constituent ainsi de vraies « avancées ». 

Dans un entretien à Ticsante.com, le neurologue estime que « la télémédecine est entrée dans les pratiques ». « Il faut à présent évaluer ses impacts et comprendre comment elle s’inscrit dans les organisations. »

Le « budget » de la Sécurité sociale prévoit de généraliser le cadre expérimental de la télémédecine à tout le territoire. Déjà, plus de 300 expérimentations ont été menées, selon la Fédération hospitalière de France (FHF).

La télémédecine permet de lutter contre la désertification médicale et renforce la coopération entre professionnels de santé. En Réunion-Mayotte, ajoute la FHF, le développement de la téléconsultation et de la télé-expertise serait très utile pour maîtriser le nombre des évacuations sanitaires, qui est en constante progression : près de 1.000 évacuations en 2015 contre 550 en 2013. Cela aiderait aussi à réduire la durée de séjour à l’hôpital, trois fois supérieure à la moyenne.

Quels sont les verrous qui doivent être levés ? La Société française de télémédecine (SFT) comme la Fédération hospitalière de France (FHF) réclament une stabilisation des tarifs autorisés, afin d’asseoir le modèle économique de ces nouvelles pratiques.

Le cadre juridique de la télémédecine doit aussi être revu afin de prévenir toute dérive. Il faut par exemple, bien faire la distinction entre téléconseil et téléconsultation, insiste le Pr Thierry Moulin.

Lire l’article intégral

Source, www.ticsante.com

Partager sur les réseaux sociaux