croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Maintien de l'autonomie

Seniors : des actions locales en faveur du maintien de l’autonomie

10 avril 2017

Vivre vieux, c’est avant tout pouvoir rester autonome : seul, entouré de ses proches ou à l'aide d’organisations médicales adaptées. Pour illustration : les actions de la Mutualité Française Paca en faveur du maintien de l'autonomie.

La loi sur l’adaptation de la société au vieillissement a institué dans chaque département une conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées.
La Mutualité Française est membre de droit.


Cette conférence établit un diagnostic des besoins de personnes âgées de soixante ans et plus résidant sur le territoire départemental. Elle recense les initiatives locales et définit un programme coordonné de financement des actions individuelles et collectives de prévention. Les financements alloués interviennent en complément des prestations légales et réglementaires.
Notre délégation départementale a décidé de s’investir dans sa mise œuvre.
Au-delà  des actions collectives et individuelles, la conférence des financeurs permet de travailler en partenariat avec d’autres opérateurs, pour exemple la convention signée entre l’ADMR 05 (un réseau associatif de services à la personne) et la Mutualité Française Paca.

« Des aides financières pourraient être allouées en complément des prestations légales ou réglementaires par la conférence des financeurs sur les prothèses auditives et dentaires. »

La Mutualité Française Paca en plus des actions qu’elle propose (nutrition, mémoire, médicament, équilibre) organise avec l’ADMR 05 un programme de six ateliers dédiés aux personnes de 60 ans et plus autonomes :  le « parcours senior +» réalisé dans les locaux de l’ADMR 05. Ce programme qui s’adresse à l’ensemble des seniors du département pourrait être modélisé et dupliqué sur d’autres territoires.

Lors du groupe de travail dédié à l’amélioration de l’accès aux aides techniques et équipements individuels, la Mutualité Française a soutenu la proposition de se rapprocher de la Commission d’action sanitaire et sociale de la Caisse primaire d’assurance maladie des Hautes-Alpes qui accorde l’attribution d’aides financières et de prestations supplémentaires (secours) pour l’accès aux soins de personnes âgées. Dans le cadre des principes fixés par la loi, des aides financières pourraient être allouées en complément des prestations légales ou réglementaires par la conférence des financeurs sur les prothèses auditives et dentaires.

« Nous pourrions nous inspirer de la mise en place d’une « technicothèque » expérimentée dans le Maine-et-Loire »

Enfin, nous pourrions nous inspirer de la mise en place d’une « technicothèque » expérimentée dans le Maine-et-Loire. Il s’agit d’une plateforme d’accessibilité aux aides techniques afin de faciliter l’autonomie des personnes âgées et handicapées dans tous les actes de la vie quotidienne. Véritable « tiers payant » de l’aide technique, elle simplifie les délais d’acquisition, la prise en main et le soutien dans le remboursement du reste à charge des aides techniques.

Cette « technicothèque » a été créé en 2014 à l’initiative du Centich  (Centre d’expertise national sur les technologies de l’information et de la communication pour l’autonomie et la santé) de la Mutualité Française Anjou-Mayenne et en lien avec la Maison de l’autonomie du Maine-et-Loire. Nous proposons de nous rapprocher de la Mutualité Française Anjou- Mayenne pour savoir si une évaluation de cette plateforme d’accessibilité aux aides techniques a été réalisée. Ce type d’innovation serait bien adapté aux départements ruraux de montagne.

Mutualité Française Paca