croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Prévention santé et environnement

La pollution atmosphérique tue autant que l’alcool

9 décembre 2016

Le début du mois de décembre 2016 est marqué par des pics de pollution en Ile-de-France et dans la région lyonnaise. Ces épisodes de pollution aux particules fines frappent l’opinion, surtout quand ils s’accompagnent de mesures de restriction de la circulation automobile. Mais c’est l’exposition chronique qui est la plus dangereuse et meurtrière.

Chaque année, l’alcool est à l’origine en France de 49 000 morts et la pollution de 48 000 décès. Comme le rappelle une enquête de l’agence Santé publique France sortie en juin 2016 : « La pollution atmosphérique tue autant que l’alcool. »

L’automobile apparaît comme le principal agent pollueur dans les grandes métropoles, dans la capitale ainsi qu’en région lyonnaise, comme le soulignent les pneumologues.

Les pics de pollution focalisent l’attention de l’opinion, notamment parce qu’ils s’accompagnent de mesures de restriction de la circulation automobile. Mais leur impact sur la mortalité reste relativement faible. A court terme, la pollution va entraîner des symptômes plutôt bénins. Le plus dangereux, c’est l’exposition chronique, précise Santé publique France. « L’exposition à la pollution de l’air, notamment aux particules fines, contribue au développement de pathologies chroniques telles que des maladies cardiovasculaires, respiratoires ou encore neurologiques et des cancers. »

La mortalité liée à la pollution de l’air est-elle une fatalité ? Le renforcement des actions de prévention à destination des populations fragiles peut être envisagé. Pour autant, les mesures en faveur de la qualité de l’air et la réduction des énergies fossiles apparaissent comme les solutions durables pour l’avenir.

La pollution de l’air provoque 48 000 décès par an. Lire l’article intégral :  La Croix

Davantage que les pics, la pollution chronique a le plus fort impact sur la santé. Lire l’article intégral : Le Monde

Partager sur les réseaux sociaux