croix

Veuillez effectuer une recherche.

Veuillez effectuer une recherche.

Demain le travail

L’ubérisation, chance ou drame pour l’emploi ?

27 novembre 2016

Plusieurs membres de think tanks décryptent pour « L'Expansion » les effets d’une possible « ubérisation » du monde du travail.

Vincent Champain est président de l’Observatoire du long terme, un think tank indépendant qui se consacre à l’analyse des questions économiques, sociales et environnementales de long terme. Il pense fermement que « le digital engendrera de nouveaux postes de production » dans les années à venir. Il remarque et explique pourquoi, selon lui, les emplois semblent bien plus menacés par la robotisation que par la numérisation.

Marc-Arthur Gauthey est membre de OuiShare. Créé en janvier 2012 à Paris, OuiShare est un think tank et un accélérateur de projets dédié à l’émergence d’une société collaborative. Il rejoint un peu l’analyse de Vincent Champain et met en garde contre l’automatisation du travail qui constitue la plus grande menace pour l’emploi. Selon lui, il ne faut pas craindre les opportunités offertes par le digital : il faut trouver un moyen de mieux redistribuer la valeur collectivement créée.

Robin Rivaton est économiste pour la Fondapol, institution qui s’inscrit dans une tradition libérale, progressiste et européenne. Sa récente étude sur la « noopolitique » décortique l’interaction entre le savoir et le pouvoir. Il nous explique en quoi la révolution « robonumérique » va bouleverser durablement le travail.

Lire l’article intégral : L’Expansion

Partager sur les réseaux sociaux