Biobanques : mettre en banque le vivant ?

Les biobanques sont des structures destinées à la collection d’échantillons biologiques et des données qui les accompagnent. L’augmentation récente de leur nombre a poussé certains pays à élaborer un encadrement de leur pratique, à l’instar de l’OCDE qui a adopté en 2001 un rapport encourageant les gouvernements « à prendre un certain nombre de mesures Continue reading « Biobanques : mettre en banque le vivant ? »

Médecine participative: les patients mutualisent leurs expériences

L’espérance de vie est une valeur étroitement liée à une discipline personnelle mais aussi à d’autres facteurs que sont, par exemple, le choix du meilleur établissement hospitalier, du traitement le plus efficace, du praticien le mieux formé et informé. La médecine participative est d’autant plus appropriée qu’elle voit le jour dans un contexte de rigueur budgétaire. C’est précisément parce qu’il y a à la fois un impératif de rationalisation de la prise en charge des soins médicaux (au niveau des établissements, des personnels et de la prise en charge médicamenteuse) et l’apparition d’outils collaboratifs dans le réseau Internet ainsi que du Big data, qu’un nouveau modèle de médecine se dessine.

Continue reading « Médecine participative: les patients mutualisent leurs expériences »

Santé : le cercle vertueux des données

Depuis quelques années souffle un vent de modernité sur le service public hospitalier, les choses évoluent enfin dans le bon sens. Hôpital après hôpital, on voit s’installer un dossier clinique pour les médecins et un dossier de soins pour les infirmières au sein d’un logiciel commun. Continue reading « Santé : le cercle vertueux des données »

Télémédecine : de l’expérimentation à la généralisation

La télémédecine est à un tournant de son histoire. Pour le Pr Thierry Moulin, président de la Société française de télémédecine (SFT), les dernières mesures adoptées dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2017 constituent ainsi de vraies « avancées ».  Continue reading « Télémédecine : de l’expérimentation à la généralisation »

Une cabine connectée pour faire reculer les déserts médicaux

Près de 2,5 millions de Français vivraient dans des déserts médicaux. C’est à partir de ce constat et de son expérience médicale internationale, qu’une entreprise française s’est lancée un pari ambitieux « un médecin partout, tout le temps ».

Continue reading « Une cabine connectée pour faire reculer les déserts médicaux »

Comment le Big Data va révolutionner le secteur de la santé

Faut-il avoir peur du #Bigdata dans le domaine de la santé ? Dans ce secteur, le marché de la donnée est actuellement estimé à moins de 10 milliards de dollars au niveau mondial, soit environ 9 milliards d’euros. Il devrait progresser à un rythme soutenu dans les années à venir puisque l’on estime que le volume des données de santé devrait être multiplié par 50 d’ici 2020. Continue reading « Comment le Big Data va révolutionner le secteur de la santé »

Manipulation du génome : un enjeu aussi important que le climat

« Comment appliquer les nouvelles biotechnologies et comment en débattre ? » : cette question a été au cœur d’une audition publique organisée en octobre au Sénat. Une vingtaine de scientifiques étaient présents pour faire part de leur expertise et avis sur la progression de l’édition du génome.

Continue reading « Manipulation du génome : un enjeu aussi important que le climat »

Santé du futur : après la fiction, la science en applications

Comment le citoyen se retrouve-t-il dans un nouveau système de santé en pleine mutation ? Qu’attendre de la santé du futur ? Comment l’organisation des soins va-t-elle se transformer face à ces innovations ? Et quelles sont les nouvelles questions éthiques qui se posent à l’homme et au législateur face aux progrès technologiques et scientifiques ?

Santé et numérique : la transformation de l’accès aux soins et de la relation avec les professionnels de santé

Santé connectée, de quoi parle-t-on ?

En 2016,  près de 5 millions de patients utilisent des dispositifs de gestion de santé à distance dans le monde.

L’immense majorité des Français, des patients et des médecins considèrent aujourd’hui que la santé connectée constitue une opportunité pour améliorer la qualité des soins et la prévention. Grâce à l’intégration de capteurs bon marché, les objets qui nous semblaient hier les plus banals peuvent désormais apporter des services inédits par leur capacité de mesure et de connexion. En 2016, on estime à 4,9 millions les patients qui, dans le monde, utilisent des dispositifs de gestion de santé à distance. Les objets connectés répondent à une attente forte exprimée par les patients.

L’ère de la santé connectée et de la e-santé est engagée ! La santé du futur !

Les nouvelles technologies à la conquête de nouveaux territoires de soins ?

L’accès aux soins est en pleine mutation, l’essor de la télémédecine permettant d’appréhender autrement les territoires de santé.

La généralisation de la télémédecine pourrait ainsi contribuer à la lutte contre les déserts médicaux et maintenir un accès à des prestations de qualité. Sa pratique semble particulièrement adaptée aux parcours de soins des personnes âgées ou dépendantes.

De manière générale, l’essor de la télémédecine pourrait à terme transformer les points d’entrée du parcours de soins : la téléconsultation éviterait les ruptures de parcours ou des attentes trop longues, tandis que la téléexpertise permettrait de solliciter un ou plusieurs professionnels de santé en vue d’une meilleure coordination.

Entretiens avec une machine : la santé est-elle un algorithme ?

Qui aurait pu imaginer le dialogue entre un médecin et une machine, pour affiner un diagnostic ou déterminer le traitement le plus adapté à un patient ?

Les nouvelles technologies de l’intelligence artificielle

La machine recoupe toutes les données du patient : symptômes, découvertes, remarques du praticien, antécédents familiaux avec l’ensemble des publications les plus récentes sur le problème médical à résoudre… L’intelligence artificielle apporte une aide décisionnelle aux équipes médicales, notamment en cancérologie, afin d’évaluer les avantages et les inconvénients d’un traitement.

L’intelligence artificielle représente un recours et un espoir dans la détection et la guérison de pathologies lourdes.

En radiologie, les capacités analytiques de la machine permettent de détecter sur une IRM des anomalies imperceptibles par l’œil humain.

L’intelligence artificielle représente un recours et un espoir dans la détection et la guérison de pathologies lourdes.