Philippe Poutou

50 ans • Nouveau Parti anticapitaliste

Ouvrier et syndicaliste à l’usine Ford de Blanquefort, Philippe Poutou est le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) à l’élection présidentielle depuis le 20 mars 2016.

comprendre

décrypter son
programme

 

Comment refonder un service public de santé sans profit ?

 

Le travail et les parcours professionnels

Le candidat souhaite fixer l’âge de départ à la retraite à 60 ans, après 37,5 annuités.

Philippe Poutou propose de baisser la durée légale du travail à « 32 heures sur quatre jours sans perte de salaire, avec les embauches correspondantes, et aux 30 heures pour les travaux pénibles ». Les salariés bénéficieront également d’une hausse du Smic à 1.700 euros net, ainsi qu’une augmentation de tous les salaires de 300 euros par mois

Notre système de protection sociale

Philippe Poutou veut défendre et élargir la Sécurité sociale en la finançant par les cotisations.

Il propose le versement d’un « pré-salaire », au niveau du Smic, aux étudiants et aux « salariés avec une activité discontinue », tels que les intermittents du spectacle ou les travailleurs saisonniers.

Par ailleurs, le candidat défend la gratuité des soins pour tous, financée par la Sécurité sociale.

Les sujets de société : les points saillants

Le candidat prône le passage à la VIe République, et la suppression de la fonction présidentielle.

L’ouverture des frontières, l’octroi des droits civiques aux étrangers et la lutte contre l’impunité policière font partie des priorités de son programme. Philippe Poutou défend une vision ouverte de la laïcité.

La santé : l’essentiel

Les propositions du candidat s’articulent autour de trois axes principaux : la gratuité de tous les soins, la lutte contre les déserts médicaux et la suppression des assurances privées complémentaires.

l'essentiel

Infographie Candidat
Financement de la protection sociale

financement de la protection sociale

Philippe Poutou veut mettre fin aux « 30 milliards d'exonérations de cotisations sociales, dont 3 milliards de ponction sur les hôpitaux publics du pacte de responsabilité ».

Financement de la protection sociale

financement de la protection sociale

Philippe Poutou veut mettre fin aux « 30 milliards d'exonérations de cotisations sociales, dont 3 milliards de ponction sur les hôpitaux publics du pacte de responsabilité ».

accès aux soins

accès aux soins

Le candidat prône la gratuité de tous les soins. Le tiers payant intégral permettra, quant à lui, d’éviter toute avance de frais pour le patient et les dépassements d’honoraires des praticiens seront proscrits.

Philippe Poutou propose la création, sur tout le territoire, de centres de santé publics gratuits. Installés de façon prioritaire dans les déserts médicaux, ces centres fonctionneraient avec du personnel public, 24h/24, en liaison étroite avec l’hôpital. Ce dispositif public serait entièrement financé par la Sécurité sociale et remplirait les missions de prévention et de soins.

Il souhaite par ailleurs « l'abrogation des lois "Bachelot" et "Touraine", qui organisent la restructuration et la privatisation du système de santé, et la transformation de l'hôpital en entreprise ».

Le candidat prône le maintien des établissements de santé existants, avec les moyens nécessaires à leur fonctionnement et la réouverture des établissements de proximité. Dans cette optique, Philippe Poutou propose la mise en place d’un plan « emploi-formation » avec la création de 120.000 postes dans les hôpitaux publics.

complémentaire santé

complémentaire santé

Selon le candidat, le remboursement à 100% des soins et des médicaments « prescrits et utiles » devrait conduire mécaniquement à « la suppression des assurances "complémentaires santé" ».

santé du futur

santé du futur

Ni les déclarations et publications, ni un programme du candidat ne permettent d’identifier des propositions à ce stade

médicament

médicament

Ni les déclarations et publications, ni un programme du candidat ne permettent d’identifier des propositions à ce stade

demain le travail

demain le travail

Le candidat souhaite fixer l’âge de départ à la retraite à 60 ans, après 37,5 annuités.
Philippe Poutou propose de baisser la durée légale du travail à « 32 heures sur quatre jours sans perte de salaire, avec les embauches correspondantes, et aux 30 heures pour les travaux pénibles ».
Philippe Poutou propose que la Sécurité sociale verse un « pré-salaire », au niveau du Smic, aux étudiants et aux « salariés avec une activité discontinue », tels que les intermittents du spectacle ou les travailleurs saisonniers : ils bénéficieront d'une « garantie de rémunération » assurée par les cotisations des employeurs auprès de la Sécurité sociale.

Par ailleurs, le candidat propose la généralisation du CDI et la fin des CDD et autres contrats à durée déterminée.

prévention, santé et environnement

prévention, santé et environnement

Ni les déclarations et publications, ni un programme du candidat ne permettent d’identifier des propositions à ce stade

maintien de l'autonomie

maintien de l'autonomie

Ni les déclarations et publications, ni un programme du candidat ne permettent d’identifier des propositions à ce stade