Jean Lassalle

61 ans • Résistons

Député des Pyrénées-Atlantiques depuis 2002, fondateur en 2016 du mouvement « Résistons » et président de l’Association des maires ruraux de France, Jean Lassalle est candidat à l’élection présidentielle depuis le 17 mars 2016.

comprendre

décrypter son
programme

Les principes de la CNR à l’épreuve du Frexit

Le travail et les parcours professionnels

Pour « mettre fin au chômage de masse », il propose de « remettre au travail 25.000 personnes dès l’été 2017 » dans des postes non pourvus « via Pôle emploi ».

Le candidat souhaite remettre en cause l’éducation « traditionnelle » et veut favoriser les formations par l’apprentissage.

Notre système de protection sociale

Jean Lassalle souhaite un moratoire sur la dette publique, c’est-à-dire la suspension des remboursements des emprunts. Il propose également « des nationalisations partielles » des « plus grands acteurs économiques ».

Les sujets de société : les points saillants

Sur la réforme des institutions, le député-maire a l’intention de revenir sur les intercommunalités et sur la fusion des régions, afin de redonner des pouvoirs aux communes, l’échelon « le plus démocratique » selon lui.

Jean Lassalle souhaite faire de l’agriculture une grande cause nationale, remplacer le nucléaire par les énergies renouvelables, rétablir le service militaire et maintenir le mariage pour tous.

La santé : l’essentiel

Les propositions du candidat se concentrent à ce jour autour de la réforme du médicament et la prévention.

l'essentiel

Infographie Candidat
Financement de la protection sociale

financement de la protection sociale

Jean Lassalle estime que la dette publique, qui prive de ressources l’école ou l’hôpital, est largement due aux énormes bénéfices faits par les établissements financiers. Il milite donc pour « reprendre le pouvoir que nos politiques ont abandonné aux marchés ».

Financement de la protection sociale

financement de la protection sociale

Jean Lassalle estime que la dette publique, qui prive de ressources l’école ou l’hôpital, est largement due aux énormes bénéfices faits par les établissements financiers. Il milite donc pour « reprendre le pouvoir que nos politiques ont abandonné aux marchés ».

accès aux soins

accès aux soins

Ni les déclarations et publications, ni un programme du candidat ne permettent d’identifier des propositions à ce stade

complémentaire santé

complémentaire santé

Ni les déclarations et publications, ni un programme du candidat ne permettent d’identifier des propositions à ce stade

santé du futur

santé du futur

Ni les déclarations et publications, ni un programme du candidat ne permettent d’identifier des propositions à ce stade

médicament

médicament

Le candidat s’inquiète du déremboursement de certains médicaments et de l’insuffisance d’informations accompagnant ceux-ci auprès des assurés. Il s’interroge aussi sur l’avenir de la filière pharmaceutique française : « La France possède de grands laboratoires, qui fonctionnaient jusqu’ici assez bien, et voilà que certains sont sur le point de fermer. »

demain le travail

demain le travail

Pour « mettre fin au chômage de masse », il propose de « remettre au travail 25.000 personnes dès l'été 2017 » dans des postes non pourvus « via Pôle emploi », en faisant appel « aux lycées professionnels » et à « des entreprises volontaires ». Il souhaite également développer l'apprentissage « bien avant 16 ans ».

Le candidat affirme son opposition à la Loi El Khomri qui, selon lui, « s’attaque au Code du travail, aux PME et aux commerces de France, déjà fragilisés par la politique mondiale du capitalisme spéculatif dans la laquelle nous sommes enfermés ».
Le candidat estime que « sur une question aussi importante que celle du travail, nous devons construire sur de nouvelles bases, sans revenir, comme le fait cette loi, sur les décennies d’acquis sociaux ».

prévention, santé et environnement

prévention, santé et environnement

Jean Lassalle estime que « les débats sur les perturbateurs endocriniens sont viciés par la pression du capitalisme financiarisé ». Le candidat préconise que les recherches scientifiques se déroulent « en toute indépendance et sous le regard du public ».

maintien de l'autonomie

maintien de l'autonomie

Jean Lassalle propose que les 800.000 jeunes engagés à terme dans le service national, civil ou militaire viennent renforcer les professionnels sociaux et les soignants auprès des personnes handicapées, des personnes dépendantes et des personnes âgées, au sein des établissements.